REPENSER NOTRE RAPPORT AU POLITIQUE

04/02/2019

Force est de constater que nos représentants politiques n’apportent pas de réponses aux problèmes majeurs actuels que sont les inégalités sociales, la faim dans le monde, les bouleversements climatiques ou encore l’effondrement de la biodiversité. Il est donc temps de se retrousser les manches pour repenser notre rapport au politique et réinventer la démocratie… ensemble !

rapport au politique

Ce podcast – enregistré le lundi 14 janvier 2019 à La REcyclerie à Paris, en public – est une invitation à repenser notre rapport au politique par l’intelligence collective. Extraits.

Les limites de notre système démocratique

Vivons-nous aujourd’hui en démocratie en France ? Pas si sûr… Il faudrait pour ce faire sortir du pouvoir de conquête, de rivalité et de domination pour aller vers un pouvoir citoyen de création et de coopération.

Patrick Viveret : « Si l’on compare avec des régimes ou des gouvernements autoritaires ou carrément totalitaires dans l’histoire récente, la réponse est “oui, nous vivons en démocratie”. Mais si l’on regarde de façon plus précise, on voit bien que la forme démocratique qui est la nôtre est en voie d’épuisement. »

Pauline Boyer : « Le système politique actuel ne répond pas à l’enjeu du moment qui est pour notre société d’assurer sa pérennité et des conditions de vie dignes pour tout le monde. »

Des exemples d’innovations démocratiques

Alors que la pétition « L’Affaire du siècle » visant à assigner l’État en justice pour inaction climatique a enregistré 2 millions de signatures le 10 janvier 2019 (un record !), on observe partout dans le monde et dans l’Hexagone des expériences démocratiques riches d’enseignements.

Patrick Viveret : « Il faut lire les mouvements comme Nuit debout, les “gilets jaunes” et la ZAD de Notre-Dame-des-Landes dans la perspective des mouvements citoyens antérieurs. »

Pauline Boyer : « Le mouvement Nuit debout s’est certainement arrêté car il n’a pas réussi à avoir une stratégie globale pour arriver à renverser le gouvernement. »

Michel Sallé : « En Islande, il y a beaucoup de manifestations importantes, qui durent jusqu’à ce que l’on obtienne gain de cause. »

Stratégies pour augmenter le pouvoir citoyen

Comment faire pour que notre démocratie ne résume plus à mettre un bulletin dans l’urne tous les cinq ans ?

Patrick Viveret : « Il faut aller vers ce que des gens comme Pierre Rabhi appellent la sobriété heureuse, c’est-à-dire sortir de l’addiction à la richesse, à la consommation. »

Pauline Boyer : « C’est en s’engageant pour des causes qui nous dépassent que l’on touche à notre fonction citoyenne. […] Eux ont l’argent, nous, on a le nombre. »

Michel Sallé : « Le pouvoir a horreur du vide. Si on attend que les marchands d’armes fassent place nette pour nous exprimer, on va attendre longtemps. C’est à nous de prendre ça en charge. »

Intervenant.e.s

Pauline Boyer, militante, porte-parole du mouvement citoyen Alternatiba et d’ANV-COP21 ;

Michel Sallé, docteur en sciences politiques et spécialiste de l’Islande ;

Patrick Viveret, philosophe et essayiste altermondialiste.

Pour aller plus loin

La cause humaine, de Patrick Viveret.

Histoire de l’Islande, de Michel Sallé

Comment tout peut s’effondrer, de Pablo Servigne et Raphaël Stevens.

Comment faire tomber un dictateur quand on est seul, tout petit, et sans armes, de Serge Popovic.

L’équipe

Programmation : Les Filles sur le Pont.

Animation du débat, montage son : Simon Beyrand.

Sound design : JFF.

Photographie : Urban Isthmus.

Pour suivre ce podcast

S’abonner aux débats de La Recyclerie via RSS, Itunes/Apple podcast, Spotify, Stitcher, TuneIn