À propos de simon

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent simon a créé 64 entrées de blog.

Gagner sa vie sur une microferme d’un hectare ? Conférence avec Jean-Martin Fortier et Maxime de Rostolan


GAGNER SA VIE SUR UNE MICROFERME D’UN HECTARE ? CONFÉRENCE AVEC JEAN-MARTIN FORTIER ET MAXIME DE ROSTOLAN

Le 23 mars 2022

Peut-on vraiment gagner sa vie avec une microferme maraîchère écologique ? Et si la multiplication des petites exploitations « à la méthode Fortier » pouvait transformer le paysage agricole français ?

Une conférence enregistrée le 14 mars 2022 à la REcyclerie avec Jean-Martin Fortier, agriculteur et auteur québécois, et animée par Maxime de Rostolan, fondateur de l’association Fermes d’avenir et de la plateforme Bluebees.

« La ferme m’a permis d’avoir du sens dans mon travail de tous les jours : faire pousser des beaux légumes, les vendre directement à des gens qui me remercient quand je vais au marché, quand je fais mon projet d’Amap. C’est très personnel, confie Jean-Martin Fortier. Et la semaine durant, on […]

2022-03-23T11:16:31+01:00

Notre cerveau nous pousse-t-il vraiment à détruire la planète ?


NOTRE CERVEAU NOUS POUSSE-T-IL VRAIMENT À DÉTRUIRE LA PLANÈTE ?

Le 9 mars 2022

Notre cerveau aime les raccourcis. Il raffole de simplifications afin d’établir une vision du monde cohérente. Mais faut-il pour autant blâmer cet organe, quitte à se déresponsabiliser des urgences écologiques ?

Une conférence participative enregistrée le 21 février 2022 à la REcyclerie, en présence d’Albert Moukheiber, docteur en neurosciences cognitives, psychologue clinicien, fondateur de Chiasma, et de Thibaud Griessinger, chercheur indépendant, fondateur d’Acte Lab.

Par son approche interdisciplinaire, les sciences comportementales offrent un nouveau regard sur nos modes de vie à l’heure des réseaux sociaux et des chaînes d’informations en continu.

« Il y a cette idée que, pour faire changer les gens, il faut la carotte et le bâton, analyse Thibaud Griessinger. Mais cela repose sur une forme de psychologie […]

2022-03-09T17:10:43+01:00

Joëlle Zask : La démocratie, un mode de vie durable


JOËLLE ZASK : LA DÉMOCRATIE, UN MODE DE VIE DURABLE

Le 23 février 2022

Une dictature verte ? Ce n’est pas de l’écologie, nous dit Joëlle Zask. Selon la philosophe, autrice du livre Écologie et démocratie (Premier Parallèle, 2022), c’est en démocratie que l’individu se réalise et réalise des expériences écologiques partagées.

Lorsque l’on envisage la démocratie comme un mode de vie – comme une expérience vécue par chacun-e sur des places, dans des jardins, « au pays » –, nous arrivons bel et bien à l’écologie, affirme Joëlle Zask :

« La démocratie n’est jamais réalisée pleinement. La démocratie est toujours très fragile, car c’est le régime qui fait reposer la plus grande responsabilité sur le dos des gens – chacun-e en transporte un petit bout avec soi et en est le garant ou la garante. Le […]

2022-02-25T17:04:28+01:00

Écologie et religions : réparer le lien et guérir le monde ensemble ?


ÉCOLOGIE ET RELIGIONS : RÉPARER LE LIEN ET GUÉRIR LE MONDE ENSEMBLE ?

Le 8 février 2022

À l’aube du chaos climatique, quelles responsabilités peuvent endosser les religions ? L’enjeu considérable de l’écologie est-il capable de rassembler la diversité de nos convictions – et confessions ?

Une conférence enregistrée le 27 janvier 2022 à la REcyclerie avec Martin Kopp, théologien écologique protestant, co-directeur de la campagne Living the change, Tali Trèves-Fitoussi, présidente du collectif et magazine Kol-Elles, et Amine Hjiej, président de Coexister France.

Quand l’écologie interroge les religions (et inversement)

Pour Martin Kopp, le grand défi consiste à allier l’écologie « extérieure » – les techniques, les mesures, la politique – et l’écologie « intérieure » – la reprise de notre imaginaire occidental moderne, aujourd’hui guidé par l’individualisme et […]

2022-02-08T14:34:29+01:00

Camille Étienne : L’artivisme comme manière d’être au monde


CAMILLE ÉTIENNE : L’ARTIVISME COMME MANIÈRE D’ÊTRE AU MONDE

Le 26 janvier 2022

La jeune militante Camille Étienne, porte-parole du mouvement On est prêt et membre du duo artistique Avant l’orage, entend mobiliser toutes les formes d’expression – l’art en premier plan –, pour mobiliser toutes les forces vers l’action. 2022 sera l’année de l’écologie, de la justice sociale et de la démocratie. Ou ne sera pas.

 « Pour moi l’activisme est une manière d’être au monde. C’est une intransigeance de la pensée et une exigence de l’action qui fait que l’on se renseigne, que l’on sait précisément où agir et là où on a la capacité d’avoir un impact concret. Donc les artistes ont un vrai rôle de société.

L’art permet d’exprimer ce que l’on ne peut pas dire. Et c’est assez indicible ce que l’on est en […]

2022-01-26T12:04:09+01:00

Faut-il romantiser le retour à la terre ?


FAUT-IL ROMANTISER LE RETOUR A LA TERRE ?

Le 22 décembre 2021

Confinement oblige, 2020 et 2021 auront vu une nouvelle vague de néoruraux battre les campagnes. Pourtant, les vocations agricoles peinent à se concrétiser1 et, à l’image d’un Pierre Rabhi gourouisé, le récit du « retour à la terre » cherche encore ses fondations et ses nuances de vert.

Une conférence enregistrée le 29 novembre 2021 à La REcyclerie. Avec Catherine Rouvière, autrice de Retourner à la terre : L’utopie néorurale en Ardèche depuis les années 60 (Presses universitaires de Rennes, 2015), Édouard Bergeon, réalisateur d’Au nom de la terre (2019) et auteur de Cultivons Nous (Les Arènes, 2021), et Ophélie Damblé, agricultrice urbaine pour La Cité Fertile et vidéaste à l’origine de Ta Mère Nature.

Replacer la ruralité au cœur […]

2022-02-02T20:17:28+01:00

Solène Ducrétot : L’écoféminisme pour déconstruire les systèmes d’oppression


SOLÈNE DUCRÉTOT : L’ÉCOFÉMINISME POUR DÉCONSTRUIRE LES SYSTÈMES D’OPPRESSION

Le 16 décembre 2021

À l’initiative du premier festival écoféministe qui s’est tenu en France – le festival Après la pluie, organisé à la Cité Fertile en 2019 – Solène Ducrétot entend structurer et politiser l’écoféminisme. Et si ce mouvement complexe et multiple donnait lieu à une tant attendue convergence des luttes ?

Né dans les années 70, l’écoféminisme connaît un renouveau en France depuis la COP21. Au-delà d’une simple juxtaposition de deux courants de pensée – l’écologie et le féminisme –, ce mouvement amène des questionnements critiques à l’encontre de ces deux luttes, afin de les dépasser et de créer une dynamique plus ample. Ainsi, l’écoféminisme vise à repenser la société dans sa globalité (et non à simplement verdir ou féminiser le capitalisme patriarcal).

« Quand on vient déconstruire les […]

2021-12-16T08:49:54+01:00

Thierry Libaert : Comment mobiliser (enfin) pour la planète


THIERRY LIBAERT : COMMENT MOBILISER (ENFIN) POUR LA PLANÈTE

Le 24 novembre 2021

Comment mobiliser pour le plus grand défi du siècle ? Spécialiste en communication climat, Thierry Libaert propose de repenser l’ensemble du discours de mobilisation. L’objectif : renouveler les imaginaires, mettre en récit une espérance commune.

L’ouvrage Des vents porteurs, comment mobiliser (enfin) pour la planète (Le Pommier, 2020), a reçu le Prix du livre environnement 2021 de la Fondation Veolia.

L’extrait choisi par l’auteur

« Il y a urgence à modifier notre stratégie. Le combat contre le dérèglement climatique n’est pas le bon. Bien sûr, il n’est pas question de renoncer à tous les efforts réalisés depuis près d’une trentaine d’années, de faire une croix sur la nécessité pour chacun de changer son comportement et, a fortiori, de nous mobiliser à l’occasion des grandes conférences climatiques. Ce […]

2021-11-25T16:02:30+01:00

Vinciane Despret : Les récits des autres qu’humains


VINCIANE DESPRET : LES RÉCITS DES AUTRES QU’HUMAINS

Le 24 novembre 2021

Connaissez-vous la poésie vibratoire des araignées ? Les aphorismes éphémères des poulpes ? Avec une rare force de pensée, la philosophe du vivant Vinciane Despret compose de surprenants récits d’anticipations scientifiques venant brouiller les frontières entre science et fiction.

L’ouvrage Autobiographie d’un poulpe (Actes Sud, 2021) a reçu la mention spéciale du Prix du livre environnement 2021 de la Fondation Veolia.

L’extrait choisi par l’autrice

« Du fait de l’interdépendance foncière de tout existant, les récits de chacun des vivants s’emmêlent, se croisent, s’écrivent les uns sur les autres. Les bactéries écrivent leurs projets dans le corps de leurs hôtes, les oiseaux dans les graines de fruits qu’ils transportent pour leur permettre d’autres rencontres, les abeilles mâles portent le récit des fleurs qu’elles butinent et les fleurs […]

2021-11-25T16:02:54+01:00

Bruno David : À l’aube de la 6e extinction, accepter la complexité du vivant


BRUNO DAVID : À L’AUBE DE LA 6E EXTINCTION, ACCEPTER LA COMPLEXITÉ DU VIVANT

Le 24 novembre 2021

Nous sommes à l’aube de la 6e extinction, et le soir risque d’arriver plus vite que prévu. Tel est le constat de Bruno David, président du Muséum national d’Histoire naturelle, qui offre un précieux recul sur le phénomène d’extinction de masse et invite à l’humilité face à la complexité du vivant.

L’ouvrage À l’aube de la 6e extinction, comment habiter la terre (Grasset, 2021) a été nommé pour le Prix du livre environnement 2021 de la Fondation Veolia.

L’extrait choisi par l’auteur

« Le réchauffement climatique n’est plus une hypothèse, c’est un fait vérifiable par tous : l’année 2019 fut caniculaire ; la banquise arctique a perdu 96 % de sa surface en trente-cinq ans et chaque année le niveau des océans monte […]

2021-11-25T16:03:17+01:00
Aller en haut