L’éolien en mer, à contre-courant de la vie marine ? 🎤 Lamya Essemlali


L’ÉOLIEN EN MER, À CONTRE-COURANT DE LA VIE MARINE ? 🎤 LAMYA ESSEMLALI

Le 30 juin 2022

Et si les énergies « dites » renouvelables s’implantaient au détriment de la biodiversité ? Telle est la crainte formulée par Lamya Essemlali. Car pour la présidente de Sea Shepherd France, « la préservation du vivant est la priorité incontournable ».

D’ici à 2050, la France prévoit d’implanter 50 parcs éoliens le long de son littoral. L’association Sea Shepherd – connue pour ses opérations contre la surpêche et le braconnage en mer – est aujourd’hui vent debout contre ces « usines éoliennes » en mer qui présentent des risques pour les écosystèmes marins :

 « Tout n’est pas forcément à jeter avec les éoliennes. Mais la façon dont c’est en train d’être développé – et notamment en mer – est assez catastrophique pour la […]

2022-06-30T12:28:38+02:00

« Woman at war » : du storytelling à l’action directe ? 🎤 Benedikt Erlingsson


« WOMAN AT WAR » : DU STORYTELLING À L’ACTION DIRECTE ? 🎤 BENEDIKT ERLINGSSON

Le 12 mai 2022

Pour le réalisateur islandais Benedikt Erlingsson, l’action directe est notre seule chance de remporter le combat écologiste. Retour sur son film Woman at war (2018) et sur la nécessité d’enrayer la « machine économique. »

Woman at war illustre le combat écologiste d’une femme, cinquantenaire, menant des actions de sabotages contre l’industrie de l’aluminium qui défigure l’Islande. Une fable écologique poignante, éminemment politique :

D’une certaine façon, toutes les histoires sont politiques, assure Benedikt Erlingsson. Il s’agit d’un combat d’imaginaire. Et chaque humain, chaque homo sapiens, est un conteur d’histoires. Voilà l’essence de toute chose. […] En général, les films confortent nos idées dominantes, notre vision du monde, notre paradigme. Mais parfois, vous pouvez créer un film, une histoire, qui déplace le curseur et amène […]

2022-05-12T11:27:06+02:00

L’humanité prise à son propre piège ? 🎤 Jean-Marc Gancille


L’HUMANITÉ PRISE À SON PROPRE PIÈGE ? 🎤 JEAN-MARC GANCILLE

Le 30 mars 2022

Pour Jean-Marc Gancille, cofondateur de Darwin à Bordeaux, l’espèce humaine se trouve prise au piège de la 6e extinction de masse.

Trois ans après la publication de son pamphlet Ne plus se mentir (Rue de l’échiquier, 2019), Jean-Marc Gancille en appelle – encore et toujours ! – à la lucidité face au mirage de la transition écologique. Et à « ne vraiment plus se mentir » au regard de la destruction des écosystèmes :

« La façon dont on a organisé l’exploitation des animaux nous entraîne aujourd’hui vers le gouffre. Nous avons détruit l’essentiel de la vie sauvage sur cette planète : désormais, trois quarts de tous les oiseaux du monde sont des volailles d’élevage, deux tiers des mammifères sont du bétail 1. […] Cesser cette exploitation des non-humains aurait des […]

2022-04-20T16:48:14+02:00

Camille Étienne : L’artivisme comme manière d’être au monde


CAMILLE ÉTIENNE : L’ARTIVISME COMME MANIÈRE D’ÊTRE AU MONDE

Le 26 janvier 2022

La jeune militante Camille Étienne, porte-parole du mouvement On est prêt et membre du duo artistique Avant l’orage, entend mobiliser toutes les formes d’expression – l’art en premier plan –, pour mobiliser toutes les forces vers l’action. 2022 sera l’année de l’écologie, de la justice sociale et de la démocratie. Ou ne sera pas.

 « Pour moi l’activisme est une manière d’être au monde. C’est une intransigeance de la pensée et une exigence de l’action qui fait que l’on se renseigne, que l’on sait précisément où agir et là où on a la capacité d’avoir un impact concret. Donc les artistes ont un vrai rôle de société.

L’art permet d’exprimer ce que l’on ne peut pas dire. Et c’est assez indicible ce que l’on est en […]

2022-01-26T12:04:09+01:00

Solène Ducrétot : L’écoféminisme pour déconstruire les systèmes d’oppression


SOLÈNE DUCRÉTOT : L’ÉCOFÉMINISME POUR DÉCONSTRUIRE LES SYSTÈMES D’OPPRESSION

Le 16 décembre 2021

À l’initiative du premier festival écoféministe qui s’est tenu en France – le festival Après la pluie, organisé à la Cité Fertile en 2019 – Solène Ducrétot entend structurer et politiser l’écoféminisme. Et si ce mouvement complexe et multiple donnait lieu à une tant attendue convergence des luttes ?

Né dans les années 70, l’écoféminisme connaît un renouveau en France depuis la COP21. Au-delà d’une simple juxtaposition de deux courants de pensée – l’écologie et le féminisme –, ce mouvement amène des questionnements critiques à l’encontre de ces deux luttes, afin de les dépasser et de créer une dynamique plus ample. Ainsi, l’écoféminisme vise à repenser la société dans sa globalité (et non à simplement verdir ou féminiser le capitalisme patriarcal).

« Quand on vient déconstruire les […]

2021-12-16T08:49:54+01:00

Thierry Libaert : Comment mobiliser (enfin) pour la planète


THIERRY LIBAERT : COMMENT MOBILISER (ENFIN) POUR LA PLANÈTE

Le 24 novembre 2021

Comment mobiliser pour le plus grand défi du siècle ? Spécialiste en communication climat, Thierry Libaert propose de repenser l’ensemble du discours de mobilisation. L’objectif : renouveler les imaginaires, mettre en récit une espérance commune.

L’ouvrage Des vents porteurs, comment mobiliser (enfin) pour la planète (Le Pommier, 2020), a reçu le Prix du livre environnement 2021 de la Fondation Veolia.

L’extrait choisi par l’auteur

« Il y a urgence à modifier notre stratégie. Le combat contre le dérèglement climatique n’est pas le bon. Bien sûr, il n’est pas question de renoncer à tous les efforts réalisés depuis près d’une trentaine d’années, de faire une croix sur la nécessité pour chacun de changer son comportement et, a fortiori, de nous mobiliser à l’occasion des grandes conférences climatiques. Ce […]

2021-11-25T16:02:30+01:00

Vinciane Despret : Les récits des autres qu’humains


VINCIANE DESPRET : LES RÉCITS DES AUTRES QU’HUMAINS

Le 24 novembre 2021

Connaissez-vous la poésie vibratoire des araignées ? Les aphorismes éphémères des poulpes ? Avec une rare force de pensée, la philosophe du vivant Vinciane Despret compose de surprenants récits d’anticipations scientifiques venant brouiller les frontières entre science et fiction.

L’ouvrage Autobiographie d’un poulpe (Actes Sud, 2021) a reçu la mention spéciale du Prix du livre environnement 2021 de la Fondation Veolia.

L’extrait choisi par l’autrice

« Du fait de l’interdépendance foncière de tout existant, les récits de chacun des vivants s’emmêlent, se croisent, s’écrivent les uns sur les autres. Les bactéries écrivent leurs projets dans le corps de leurs hôtes, les oiseaux dans les graines de fruits qu’ils transportent pour leur permettre d’autres rencontres, les abeilles mâles portent le récit des fleurs qu’elles butinent et les fleurs […]

2021-11-25T16:02:54+01:00

Bruno David : À l’aube de la 6e extinction, accepter la complexité du vivant


BRUNO DAVID : À L’AUBE DE LA 6E EXTINCTION, ACCEPTER LA COMPLEXITÉ DU VIVANT

Le 24 novembre 2021

Nous sommes à l’aube de la 6e extinction, et le soir risque d’arriver plus vite que prévu. Tel est le constat de Bruno David, président du Muséum national d’Histoire naturelle, qui offre un précieux recul sur le phénomène d’extinction de masse et invite à l’humilité face à la complexité du vivant.

L’ouvrage À l’aube de la 6e extinction, comment habiter la terre (Grasset, 2021) a été nommé pour le Prix du livre environnement 2021 de la Fondation Veolia.

L’extrait choisi par l’auteur

« Le réchauffement climatique n’est plus une hypothèse, c’est un fait vérifiable par tous : l’année 2019 fut caniculaire ; la banquise arctique a perdu 96 % de sa surface en trente-cinq ans et chaque année le niveau des océans monte […]

2021-11-25T16:03:17+01:00

Enki Bilal x Adrien Rivierre : L’Homme est un accident


ENKI BILAL X ADRIEN RIVIERRE : L’HOMME EST UN ACCIDENT

Le 24 novembre 2021

« L’Homme est un accident. » Cette courte phrase est le point de départ d’une vaste discussion entre l’artiste Enki Bilal et le spécialiste de la mise en récit Adrien Rivierre qui, sans concessions, abordent la disparition inéluctable de l’humanité, la sidérante rupture numérique, et le rôle de l’artiste par temps de chaos climatique.

L’ouvrage L’Homme est un accident (Belin Éditeur/Humensis, 2021) a été nommé pour le Prix du livre environnement 2021 de la Fondation Veolia.

L’extrait choisi par les auteurs

« J’ai toujours défendu la création artistique et en particulier la science-fiction. Je suis désolé de le dire mais pour moi certains textes de science-fiction dépassent largement des œuvres adoubées par la « culture officielle ». Je le dis et je l’assume ! Or, en disant cela, […]

2021-11-25T16:05:07+01:00

Kenneth White : La géopoétique ou comment habiter poétiquement le monde


KENNETH WHITE : LA GÉOPOÉTIQUE OU COMMENT HABITER POÉTIQUEMENT LE MONDE

Le 21 octobre 2021

À l’origine des notions de géopoétique et d’esprit nomade, Kenneth White est l’un des plus grands penseurs et poètes de notre temps. Sa culture-monde questionne notre manière d’habiter la terre et ouvre un vaste espace de pensée pour l’écologie.

Kenneth White nous a ouvert les portes de son « Atelier Atlantique », situé sur la côte nord de la Bretagne. L’occasion de mettre les voiles au-delà de La REcyclerie, de retracer le cheminement sensible et intellectuel d’une figure du dehors, dans la lignée d’un Walt Whitman et d’un Henry David Thoreau.

« J’ai toujours été à la recherche – dans diverses parties du monde – de lieux où vivre intensément. Autant j’aime traverser des territoires pour augmenter mon expérience du monde ; autant je suis intéressé […]

2021-11-10T12:04:39+01:00
Aller en haut